• continuons 2

     

     

     

    Continuons ....

    L'hiver. Un beau sapin de Noël garanti chaque année.

     

    Logement de poupée, mais cette petite cour aux airs de jardin, c'était super !

    Et Stella l'appréciait beaucoup, surtout quand l'hiver passé tout le petit monde

    revenait : pigeons bien sûr, avec leur charivari au dessus de nos têtes,

    petits oiseaux, quelques chats traversant la rue (à mon grand effroi) venant des immeubles d'en face, conter fleurette à quelque belle minette, mais qui parfois la nuit nous donnait droit à un autre concernant que celui des oiseaux, tout ça pour rentrer chez eux ensuite, peut-être avec une plaie, une oreille et même hélas un œil en piteux état. Tout ça bien sûr pour qui serait gagnant auprès de la belle minette !

    Et les premières fleurs : perce-neige, autres dont je ne connais le nom, crocus de différentes couleurs, puis les premiers bourgeons, les premiers boutons des fleurs des arbres qui, à l'exception du grand sapin, étaient des arbres fruitiers.

    Quel agréable souvenir !

    Un ou deux bancs aussi  où venaient s'assoir des personnes déjà très âgées, et des personnes de leur connaissance, parfois avec des enfants "un peu" turbulents.

    J'étais "encore" jeune alors ! tout juste à la retraite ou même pas encore mais qui n'allait quand même pas tarder.

    Très occupée avec divers bénévolats, et accompagnement scolaire,

    mais aussi garde d'une autre gentille minette Baghera (un peu plus jeune que Stella) lorsque sa jeune maîtresse était en vacances ; Baghera qui a quitté ce monde quelques mois avant Stella.

     

    Continuons ....

     

    Continuons ....

    Le Printemps

     

    Continuons ....

    notre fenêtre !

    si attrayante pour Stella.

    Dans la même "cour" dans l'autre immeuble, plus haut que le nôtre, vivait une dame en compagnie d'un perroquet "Jacko" âgé d'une trentaine d'année, mais qui avait encore une belle voix, et savait se faire entendre quand il faisait beau et que sa maîtresse mettait sa cage près de la fenêtre grande ouverte.

     

    ce fut paraît il dans le passé une ancienne école, bien petite quand même apparemment, et, bonne idée ils avaient faits des logements individuels, de petite taille, mais ayant le confort malgré tout, et la bonne idée avait été jusqu'à faire six logements dans ce qui fut paraît il le préau ! C'est dans de ces logements que nous habitions Stella et moi.

     

    Cette "cour" agréable avait parfois la visite du personnel ou de réunions de la ville dans un local situé au sous-sol du plus grand immeuble.

    MAIS le côté agréable de cette petite cour-jardin, nous valait aussi parfois, des visites intempestives de personnes plutôt du genre masculin, pas toujours faciles à faire partir, car, malgré la pancarte sur la grille d'entrée signalant que c'était privé, se prélassaient sur un banc, discutait, etc etc et disaient "innocemment" que ceci cela … d'autres pensant (vrai ou faux vu la pancarte sur la grille d'entrée !) qu'ils croyaient que c'était un parc !

     

    Et voilà cela dura environ 7 ans puis on nous apprit que tout cela allait être démoli,

    et que nous devions déménager. Je vous passe tous les aléas qui suivirent.

    Nous nous connaissions assez bien entre voisins, mais après une grosse difficulté pour que l'on nous retrouve un logement dans les HLM où la ville ou le département en disposaient, mais parfois éloignés ou à prix au-dessus de nos possibilités, nous nous sommes en grande partie trouvés éparpillés.

    Et Stella perdit son plaisir d'aller sur le rebord de la fenêtre sans danger, de contempler la nature, et de surveiller les pigeons !!!

     

    Continuons ....

     

    C'était il y aura 8 ans en mars prochain !

     

    Les déménagements avaient cela de plaisant pour Stella, c'est qu'elle aimait bcp bien sûr les cartons, mais aussi les meubles, surtout les étagères qui se vidaient peu à peu.

     

    Continuons ....

     

    Et nous voici parmi les cartons, dans notre nouveau home.

    Nous y avons retrouvé deux anciennes voisines.

    Mais nous étions chacune à un étage différent, et nous rencontrions du coup bcp plus rarement.

     

    Et là commençait une autre partie de l'histoire de Stella …. et de tite Nicole.

     

     

    page en double peut être car pas vu l'original.